Pour tous renseignements relatifs à la section DH :
  • Responsable Section DH : A Pourvoir
  • Tel :
  • Adjointe : A Pourvoir
  • Tel :
  • Inscription saison 2017-2018 : ICI
« 1 ... 5 6 7 (8)
Descente : Calendrier 2008 DH/Enduro
Publié par Clicos le 01/02/2008 20:20:00 (541 lectures)

-  Brouilly (DH sprint) 29-30 mars

-  Coupe et championnat Rhônes alpes DH et descente marathon (page n°24 :o) )

-  Avalanche trophy (DH et DH marathon)

(attention la dh sprint de Lyon a été décalée au 19/20 avril au lieu 03/04 mai ! )

-  Enduro series (dh marathon)

-  Coupes et Chapionnat de France DH

-  Mountain of Hell (DH marathon) 19-20 juillet

Y a de quoi faire !!!

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article - Lire la suite... | 3 commentaires
Descente : Finale de la Coupe Régionale de DH
Publié par Clicos le 20/09/2007 20:20:00 (501 lectures)

jeudi 20 septembre 2007.

Méaudre c’est un zoli petit village du Vercors où l’association des Miaulands organise chaque année une manche de la Coupe régionale de DH. La piste c’est grosso modo toujours la même. Un départ dans la caillasse, qui donne sur une lisière de forêt avec une double bosse.Derrière, un petit passage un peu technique, puis de grands courbes dans les prés avec des cailloux, tout ça pour arriver sur une zone de pédalage dans la forêt. Un saut de passerelle et hop, on ré entre dans la forêt pour une section moyennement rapide, étroite entre les rabres et auters souches. La fin ce sont des grandes courbes rapides dans la forêt, puis dans les champs. Une piste sympa mais ce n’est pas ma préférée. Et ce n’est pas ce WE qui me fera changer d’avis !!

Côté forces en présence c’est un peu toujours les mêmes :avec le maillot CLIC : Alizée, Flo, Quentin, Damien et moi. Samedi matin j’ai fait une descente à pieds mais j’ai mis trop de temps à redescendre et j’ai raté la dernière montée du télésiège qui avait démarré avec 45 min de retard et avait fermé 10 minutes en avance...hem !! Bref, plus que l’après midi pour apprendre la piste. Voyons le bon côté des choses : ça me laisse me temps de faire une vidange aux petits oignons de ma Lyrik. L’après midi sur le vélo ma foi ça se passe pas trop mal, mais quelques soucis de transmission tout de même histoire de se mettre en bouche avant le festival du lendemain...

Samedi soir un dual slalom était organisé par l’organisation (si si..) On était une soixantaine environ à se tirer la bourre sur un parcours dans un pré en pente, avec des piquets. Quentin Damien et moi on était inscrits, on a tous pasé le premier tour, Damien et Quenin se sont fait jeter au deuxième alors que moi je continuais jusqu’en demi finales, tout content de me rendre compte que c’était payant de descendre bien à l’arrache tout en glisse avec les pieds sortis !!!! Bref, jeté en demi finales, mais j’ai gagné la petite finale alors c’est bien, on montre le maillot ! C’était bien marrant en tous cas. Puis, après le dual, c’est l’heure du repas, et de la révélation choc qui secoue le paddock : David se serait acheté un vélo de route...

Après une nuit passée dans ma fidèle tente, tout le monde se réveille dans le brouillard dimanche matin. Allez zou, direction le télésiège pour se pointer au départ. Attention à pas être en retard hein parce que le commissaire là haut il est pas commode !! Les minimes partaient de la mi parcours environ, Quentin et Alizée s’en sortaient pas mal malgré encore quelques boîtes n’est ce pas ? Quentin se claissait environ au milieu alors qu’Alizée était plus loin. En sport Flo faisait parler la poudre en s’adjugeant le meilleur temps.Damien suivait un peu plus loin. Et moi, en stock j’atais parti pour le run le plus pourri de ma saison : déjà j’ai failli rater mon départ car je regardais tranquillement les autres passer dans les pierres quand je me suis rendu compte qu’il ne restait plus de 4 coureurs avant moi...bref, à 15 secondes près je ratais mon départ, que j’ai pris complètement carbonisé à cause du sprint en côte... au deuxième virage, rrisicbvsnsvxiuebvzuoxvuievczu !!!!!!! Ceci est à peu près le bruit qui est provenu de l’arrière de mon vélo, mon bô XO était enroulé autour des pignons... en arrivant dans la zone de pédalage avec les pédales coincées cétait quand même pas terrible donc j’ai préfére m’arrêter tout démêler. Je suis reparti, et dans les bois hop, rebelote !! schuzdgciveciyvecyifvajuidcviey !!!!!!!!! Même sketch : arrêt obligatoire car tout est coincé. Je repars. mais jamais deux sans trois. prsdbqzkixbazjhexvejucvejucv !!!!!!!!!! Un dernier stop pour tout remettre, et je franchis la ligne d’arrivée en un peu plus de 7 minutes, ah bravo !!! A midi, c’est une séance McGiver qui s’improvise. Changements de réglages de supsension, changement des pressions des pneus, confection d’une cale anti dérailleur avec de la feuille de papier alu alimentaire... L’après midi pour la deuxième manche, les minimes se sont élancés en premier, le classement de nos deux p’tits bouts de descendeurs je ne l’ai pas, mais ça n’a pas vraiment bougé depuis le matin c’est ça ? Puis c’est mon tour, bien décidé que j’étais à envoyer du gros pour le dernier chrono de l’année. La début de parcours se passe pas trop mal, jusqu’aux grandes courbes dans les prés avec les pierres, j’ai passé ça à l’arrache comme c’est pas permis. A la relance pour la pédalage fallait s’y attendre : hadgzaeipcbzapiyvbrbvgpziruvgbpizr !!!!!!!! bon sauf que j’ai continué cette fois, tant pis ! Je me suis fait la partie en pédalage en poussant par terre, et le reste avec les pédales bloquées et la chaîne qui pendait dans la roue. Les pionniers du VTT aux Etats Unis dans les 70’ appelaient leurs vélos les "cluntchers" à cause du bruit de casserolle qu’ils faisaient, en bien ce WE j’en étais sûrement pas loin !!!! Bref j’ai continué au taquet mais c’était jute pour la gloire, je ne connais même pas mon temps et je ne veux pas le savoir ! Lors du démêlage de la chaîne en huit, mon bô XO est tombé parre terre cassé en deux, ouiiiinnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn !!!!

Derrière, Damien roulait propre et finisait 4è Sport. Et encore derrière, Flo crevait malheureusement. Et encore plus malheureusemnt, il découvrait une fissure sur son cadre de Commencemal, au niveau de la soudure de la douille de direction... Bref, y’a eu de la casse matérielle ce WE !!!! Y’a eu aussi de la casse humaine, ce WE a connu son lot de blessés en tout genre. A ce sujet, un carton rouge à l’organisation : les secours sont bien trop lents, le jour ou y’a une urgence on aura meilleur compte de se mettre à prier directement.... car déjà les années d’avant c’était abusé, là ça ne s’arange pas ! Pour les résultats complets, je ne les ai pas ! Vu que c’était la finale, le prochain RDV c’est en 2008. Certains se retrouveront à Irigny le WE prochain, bon ride à eux. A bientôt

 

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article - Commentaires ?
Descente : Coupe Rh√īne Alpes de DH au Col du Rousset 2007
Publié par Clicos le 04/09/2007 20:10:00 (456 lectures)

mardi 4 septembre 2007.

Pour la 6è manche de la Coupe Rhône Alpes de descente on se rendait dans la Drôme au Col du Rousset, dans de magnifiques paysages.

C’est loin mais c’est bôôô !! Arrivé Samedi matin, je m’inscris sur place, on sera trois clicos au départ : Alizée en minime fille, Quentin en minime et moi en Stock. Aucun gros calibre à signaler, à part Brendan Fairclough et Rachel Atherton qui feront 2 descentes samedi avant de se tirer. Samedi matin je me fais la piste à pied : Tout commence par quelques virages serrés dans les cailloux, dont le dernier est le plus beau, un gauche à angle droit tout en devers après un mur, avec un arbre à l’intérieur : dur dur !! Même Fairclough était à l’arrache ici. La partie la plus technique (en tous cas la plus lente) est passée, on est ensuite dans les virolos dans les bois, qui débouchent sur un pré, tout droit dans la pente avec un saut au milieu, l’appel est pas très gros mais vu la vitesse et la pente derrière on pouvait se mettre un sacré vol !! On reste tout droit dans le pré avec une autre bosse au milieu à pleine vitesse. Cela envoie sur la dernière partie à moitié en forêt, avec des passages techniques entre arbres et cailloux assez rapides, avec souvent plusieurs choix de trajectoires assez équivalents en vitesse. L’arrivée est jugée après un ultime saut en transfert. Une piste finalement pas trop difficile.

La journée de Samedi se passe comme d’habitude, j’ai pu faire environ 10 descentes, ce qui fait tout de même beaucoup. Quoi d’autre à signaler ? Y’a eu un gros carton avec évacuation, comme d’hab, des casses mécaniques, comme d’hab, das abandons, comme d’hab... Les p’tits clicos aussi enchaînent les descentes, Quentin à l’air à l’aise dans les parties aériennes et rapides, un peu moins dans les virages ) Alizée a quand à elle un peu plus de mal, mais c’est en forgeant qu’on devient forgeron et du peu que j’en ai vu y’a eu du progrès entre le matin et l’après midi !! Et moi ? pas une gamelle, si ce n’est un matelas embrassé !!! Et en plus j’ai l’impression d’aller assez vite. J’ai repéré toutes les bonnes trajectoires, y compris une que j’étais absolument le seul à prendre, j’ai toujours pas compris pourquoi....le genre de trace invisible en vélo, il faut passer à pied pour la voir. Personne ne l’a vu à part moi, étrange mais bon, tant mieux car le commissaire en place confirme que je passe bien plus vite que la moyenne... En fin de journée cependant arrive la tuile : un déraillement à l’avant fait tomber la chaîne ce qui détend le dérailleur AR, lequel s’enroule autour de la cassette....Le dérailleur est tordu, une couronne de la cassettte aussi, la chaine aussi, et surtout : la chappe intérieure en carbone qui a cassé et qui n’empêche plus la chaine de sortir du galet supérieur.

Samedi soir c’est donc une séance McGiver qui s’improvise, comme je sais les faire. J’ai commencé part fixer un bout de bois trouvé dans la forêt avec deux rislan entre le gros plateau et la manivelle, pour plus que la chaine se coince là, et se ré-enclenche automatiquement si ça déraille. Chaine détordue avec deux clés à molette, dérailleur détordu à la main, et cassette remise droite avec une pince coupante...Et la chape en carbone ? Facile : un bouchon de bouteille d’oasis usiné à la tenaille, collé à une vieille plaquette de frein, le tout fixé au dérailleur par la vis du galet supérieur,et roule ma poule. Et la Lyric ? Nickel ! Elle fuit, mais tant que y’a encore de l’huile ça roule hein ? C’est qaund y’en a plus que ça coince !! Pour le reste de la soirée, un bon gros plat de pâtes cuisiné par papa Arthus, voilà de quoi faire le plein d’energie pour le lendemain !!! Puis il est temps de faire dodo, dans la tente.

Dimanche matin, le télésiège fait des siennes et c’est avec une demi heure de retard qu’on attaque la première manche. Quentin en 3’37 (4è minime garçon), Alizée en 5’03 (3è minime fille) qui s’est mis quelques gamelles... Moi je descends pas trop mal en 3’07 (mon bricolage a tenu, et s’est révélé efficace en plus !!), le scratch en 2’41. Je suis 5è stock, sur 5 classés....avec exactement le même temps que le 4è, à 5/10è du 3è, et à 1"4 du 2è...le premier étant trop loin. Autant dire que ça va bagarrer car on en a tous sous la pédale !!! Etrange qu’on soit plus que 5 car on était une bonne dizaine d’inscrits samedi matin.

L’après midi, Quentin améliore en 3’33 mais reste 4è, Alizée aussi en 4’54 malgré un gros soleil. Elle reste 3è, c’est bien ! Moi je me motive fort : pas question de rester 5è avec le 2è à moins d’une seconde et demie !!! Allez, en roulant bien ça doit passer sous les 3’. Au départ pourtant, la descente part pas bien, je me mets en vrac un peu partout, jusqu’à enchainer trois virages consécutifs en les ratant systématiquement. Pour couronner le tout, mon bricolage à l’arrière à cédé et la chaîne est sortie du galet du dérailleur. C’est dans ces cas là qu’il faut rien lâcher et continuer !! Je me reconcentre mais je reste en mode "sanglier", j’ai attaqué très fort, c’est passé juste plusieurs fois (dont une fois avec l’aide du Christ, c’est pas possible autrement..) et ça paye car finalement je finis en 3’03, accédant à la 3è place finale en Stock. Cool ! J’ai fait une super deuxième partie de course.

Au scratch c’est descendu en 2’38, et sur le podium scratch on retrouve deux néo-zélandais et un anglais...ils sont venus, ils ont vu, ils ont vaincu. On était environ 180 inscrits, mais seulement 131 arrivés, hors minimes.

Prochain RDV en DH le WE prochain pour la Coupe de France à Montgenèvre, ou bien de l’enduro à la Prapic Classic à Orcières et le Grand Raid tour VTT à Tignes/Val d’Isère. Faite votre choix !!!

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article - Commentaires ?
Descente : Coupe de France DH Oz en Oisans
Publié par Clicos le 16/08/2007 20:10:00 (636 lectures)

jeudi 16 août 2007.

On était deux clicos ce WE à Oz pour la troisième manche de la Coupe de France de DH, Florian et moi.

Vendredi la piste était déjà ouverte, Flo s’était déjà gavé avec 4 descentes mais la piste était bien grasse...Je suis arrivé quand à moi samedi matin assez tôt pour avoir le temps de faire une reco à pied. j’ai pu voir que j’etais parmi les derniers à retirer ma plaque, c’est fini le temps ou tout le monde découvrait la piste le samedi, maintenant le vendredi soir y’a déjà tout le monde et la piste est déjà défoncée...bref. La piste en question c’était la même qu’il y a deux ans à peu de choses près. une partie supérieur toute dans les dalles rocheuses et autres pierrailles énormes enchassées au sol, c’était technique...plus qu’il y a deux ans car depuis l’érosion a fait son boulot et les pierres ressortent un peu plus. Ensuite c’est beaucoup de virages relevés, avec deux murs, puis un final inédit par contre, mêlant des virolos dans les sapins d’abord puis des grandes courbes finales dans les prés. J’avais beau connaître un peu la piste, quand on passe d’un Black DH à un Ransom, on à l’impression de tout découvrir... J’ai pu voir ça samedi matin sur une piste très grasse et piégeuse, pendant 2 heures en compagnie de Florian, Clic VTT en formation groupée... Difficile d’enchaîner tout le parcours sans s’arrêter à cause pilotes en vrac. Quand je dis difficile, c’est que c’était impossible en fait. L’après midi je réanchaîne 4 descentes de plus, portant le total à 9 ce qui est pas mal pour retrouver un peu les sensations de la DH pure, parce que je veux pas dire, mais l’enduro ça ramollit un peu...Côté matos, mon Ransom fait ce qu’il peut, j’évite au maximum de prendre trop de risques et de péter mon bô cadre en carbone qui n’a rien demandé... Et ma Lyric ? Vidangée vendredi soir à la suite d’un démontage et remontage à ma façon, elle avait osé faire un rot après l’avoir rempi d’huile, mais ça a marché !! Si on oublie le fait qu’elle a fuit tout ce qu’elle pouvait toute la journée, ça a marché nickel. Flo n’a pas eu de souci techniques mais bon, en catégorie sport, le vélo en lui même est déjà un souci mécanique... Bref, j’ai fini ma journée avec de nouveau plus d’huile dans la fourche, des plaquettes de frein AR HS (et quand je dis HS, c’est vraiment HS !!!) et mes super roues chewing gum qui se sont tordues encore un peu plus...Ouuiiiiinnnn mes Cross Max me manquent. Et les gamelles ? j’ai pas pensé à demander son score à Flo mais pour moi, à part une petite perte d’équilibre vite fait à un moment, je suis pas tombé.

Dimanche matin le réveil est bien dur...je ré-ouvre ma fourche, et j’y mets de la graisse et de l’huile tantque ça peut histoire d’être tranquille pour la journée. L’ultime descente de recos a été une catastrophe, j’atais nulle part, voilà de quoi se mettre en confiance avant le départ de la première manche !!! Avant de monter je vois Flo qui arrive ma foi à très bonne allure, pour faire le 3è temps en sport en 5’30....eh bien bravo !! C’est qu’il mettrait presque la pression dis donc !! Ma descente se passe tranquille, de toute façon c’est l’après midi que les temps se feront. 5’25 pour moi, 4’04 pour le scratch. Aïe !!! En Stock je suis 13è, sur environ 20 clampins.

L’après midi Flo descend en 5’19, mais cette amélioration ne lui suffit pas pour rester sur le podium Sport, il est 4è. Ma descente se passe bien mieux, ça ressemble à peu près à quelquechose jusque dans la première des grandes courbes finales dans le prés, sorti trop large, et bloqué dans virage gauche suivant, dommage, j’y laisse 3 ou 4 secondes facile. 5’11 pour finir. Et pas de gamelles !!! Faut dire que j’ai pas attaqué énormément en haut, toutes ces pierres et mon vélo en carbone, franchement ça donnait pas envie de se fracasser dedans. D’autant que j’ai déjà donné y’a deux ans, ou rappelons le, j’avais fini en ambulance. J’aurai pu refaire 10 fois cette descente avec le même chrono et même mieux. Perdu un peu l’habitude des descentes au sprint, ou il faut aller chercher du temps partout !!

C’est finalement Fabien Pedemanaud qui l’emporte en 4 minutes pile. Chez les filles c’est la championne du monde Sabrina Jonnier qui s’impose. Ca fait pas semblant...Flo repart avec une bonne perf et des points pour le classement général de la Coupe de France, et moi je rentre entier, avec un vélo entier, ce qui était l’objectif du WE. Rendez vous à Montgenèvre dans 2 semaines pour la finale de la Coupe de France, ou la semaine prochaine au Col du Rousset pour une manche de la Coupe Régionale.

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article - Commentaires ?
Descente : Stage DH jeunes 2007
Publié par Clicos le 01/04/2007 20:20:00 (642 lectures)

Le stage se déroulera à Annecy. les 4 et 5 Avril pour les Cadets. les 21 et 22 Avril pour les Juniors.

Inscriptions auprès de Vincent.


stage DH

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article - Lire la suite... | 2 commentaires
Descente : Les clicboys a la une de big bike !
Publié par Clicos le 01/10/2006 20:20:00 (549 lectures)

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article - Lire la suite... | 1 commentaire
Descente : DH les 2 Alpes 2006
Publié par Clicos le 28/08/2006 20:20:00 (603 lectures)

Troisème étape de la Coupe de France de Descente aux 2 Alpes, une station autoproclamée capitale mondiale du VTT... (ça n’engage que moi, mais il feraient mieux de moins l’ouvrir à ce sujet...).

Cette fois l’organisation est différente : Dimanche c’est recos toute la journée, lundi c’est 1h30 de recos le matin, puis chrono l’après midi, et même chose le mardi. Bien sûr, y’avait qu’un gusse qui était pas au courant c’était moi,...Car Lundi matin j’ai eu la bonne surprise de voir que j’étais un des seuls à pas avoir encore retiré ma plaque, que la piste avait été limée tout le dimanche par les autres, et que j’avais 1h30 pour apprendre la piste et faire au moins 3 descentes... minimum obligatoire pour pouvoir prendre le départ...d’entrée de jeu ça s’annonce donc plutôt mal !!

Question matos, un bon DH230 avec des pédales auto devrait faire l’affaire.. La piste n’a rien de bien sorcier, elle reprend une partie du tracé de la Mountain of hell, un peu "trashisé", avec ornières et dévers, puis une fin de parcours toute en dévers pour un final sur le bike park avec saut de passerelle. In extremis j’arrive à boucler ces 3 descentes, tout en évitant les principales difficultés ; une grosse passerelle sur le haut du parcours qui donnait sur un drop d’environ 2.50m, un transfert par dessus un ruisseau avec atterrissage dans la boue, et la passerelle finale, qu’il fallait sauter en biais pour faire bien....Ah, Thierry il se la pétait dès que ça volait, ils m’énervent ces BMXeurs et Freeriders "Ben non j’vois pas ou est le problème, y’a 3m et alors ? pfeuh, non ça passe bien, non le vélo ne risque pas de piquer, non on risque pas de se mettre en travers, non tu ne risques pas de rater le virage après et d’être satellisé, oui ça passe tout seul" gna gna gna !!! Moi je passe à côté, et voilà. Thierry justement, il était tout content que la piste ne soit pas boueuse, tout excité de voir plein de poussière qu’il s’est roulé dedans tout le WE !! Allez, 12 gamelles en 3 jours pour l’ancien. MMhh la bonne peuf...Mais gare, y’avais pas que les deux tocards du team sur la course, la relève arrive et le jeune Léo Nobile est là aussi, qui roule en catégorie jeunes pilotes. Plutôt content de sa descente il finit aux deux tiers du classement. A noter que les jeunes ne roulaient que sur la moitié inférieure du parcours des grands.

Quelques minutes après, Thierry s’élance, pour nous pondre un chrono de 3’36, pas mal. Moi ? 4’34 !!!! J’ai réussi à non seulement être lent, mais aussi à me planter 3 fois dont une fois ou il a fallu aller chercher le vélo et le démêler des banderolles, bref, le sketch...2’44 pour Karim Amour, et pan, 1’50 dans les dents.

Le lendemain ne devrait pas pouvoir être pire...en attendant, la nuit j’ai connu le grand luxe : dodo dans un camping car dans le parking coureur, la classe. Avec mon coach d’un WE et sa structure, Gab’Jack Racing. Confort de haut niveau, préparation mentale de très haut niveau d’un pilote de moto qui s’est cassé les 2 bras en même temps en avril...de bon conseil. Concernant le physique là encore, j’écoute le coach : pas d’étirements, de la pizza, du rosé et normalement demain j’aurais des jambes bien lourdes. Le lendemain donc, grosse motivation. Bon, déjà, réinstaller des pédales plates !!! Et ensuite, exploiter mon heure et demie de recos au maximum. Alors hop, une première descente pour s’échauffer, et ensuite je comptais travailler des passages. C’était sans compter sur la poisse, le pneu avant qui perce et c’en est fini de mes reconnaissances....4 descentes en tout depuis lundi matin, et les autres qui en sont déjà à plus de 10... Une réparation de pneu à l’arrache, aucun des passages chauds tentés une seule fois, une journée de recos en moins par rapport aux autres : Tout annonçait une manche finale encore grandiose de ma part....Quant au vieux il en était à sa 10è boîte, mais aussi peut être à sa 11 ou 12è descente.

A midi, un steack, des pâtes, et une visite au stand Lapierre pour quelques conseils de réglages côté suspension. J’assouplis mon amortisseur pour gagner en adhérence sur cette piste transformée en champ de mines.

Mardi après midi, c’est de nouveau à Léo de rouler en premier, il finit 27è sur 37, plutôt pas mal pour une première, et même plutôt bien avec un VTT semi-rigide. Il était content.

Le second CLIC boy au départ, c’est moi... avant le départ je fais le vide et je me dis qu’au lieu de me poser des questions, je vais faire une bonne vieille descente à l’attaque bien à l’arrache comme je sais les faire, à l’ancienne. A la SuperMotard...M’en fous, j’vais tout sauter...bip, bip, bip,bip, biiiiiiiiiiiiip !! hop hop le début de parcours passe comme prévu (à l’arrache mais plutôt vite), j’arrive au dessus de la passerelle, je ralentis, je m’arrête quasiment les yeux rivés sur le drop, souffle et grand coup et lâche tout, hop c’est passé, tac, tac, ça continue dans ces p...d’ornières de plus en plus creusées, ça tabasse mais je reste bien dedans. Y’avait bien des trajectoires un peu mieux partout mais plutôt que de tenter n’importe quoi sans rien connaître je suis resté dans la trace. Transfert dans la boue, ça talonne mais ça passe....le grand gaz juste après a failli mal se finir mais ça passe encore, les jambes commencent à chauffer, jusqu’à devenir brûlantes à l’entré du bike park, je saute la passerelle bien en biais, ratteris en vrac en talonnant, enchaîne sur le dernier saut, réception sur un pied, 2 coups de pédales et c’est fini....ah, j’étais plutôt content de moi, pas de boîtes et j’ai sauté ce que je voulais, pour la dernière du WE...3’40 et 159è temps scratch. Vu les circonstances ça me va.

Enfin, Thierry la fiotte s’élance mais sa Travis décide de rendre l’âme...2 boîtes et 4’28 minutes plus tard, l’ancien rejoint l’arrivée, dépité. Y’a de quoi, entre le pilote qui supporte pas la boue et la fourche qui supporte pas la poussière, la fenêtre de performance est étroite. Enfin l’après midi peu de pilotes améliorent leur temps car la piste est de plus en plus défoncée et lente. Seuls ceux qui se sont planté la veille améliorent, dont Mickael Pascal qui s’impose en 2’43 devant Maxime Rémy et Yoann Barelli. Eh ouais ils ont lâché les freins, eux. Mieux que ça, ils arrivaient à tourner ensuite... Y’a encore des progrès à faire.

Prochain RDV national à la Bresse, dans 3 semaines. Roulez bien.

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article - Commentaires ?
Descente : DH mont Brouilly
Publié par david le 22/03/2005 22:50:00 (1947 lectures)

Salut à tous quelques nouvelles de la descente du Mont Brouilly...

Belle descente de début de saison avec une première partie sinueuse en sous bois avec une double au dimension généreuse.
Ensuite c’est du gros pédalage dans les vignes avec de gros virages en glisse.
Totof nous a laché un gros "one hand to the spectator" mémorable. Faut dire qu’il y avait une fille avec un beau décolleté.
Concernant les résultats Cubitus a été le plus performant du club et a fait un bon début de saison.


  Yannick : 64 scratch 32 sénior

  David : 100 scratch 15 stock

  Cucu : 166 scratch 17 master

  Dylan : 172 scratch 18 junior

  Totophe : 196 scratch 87 sénior (on peut pas faire le spectacle et gagner !!!)

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article - Lire la suite... | 7 commentaires
« 1 ... 5 6 7 (8)